© 2015 by  Proudly created with Wix.com

Ballonnements : quand le ventre s'envole

Le ballonnement est dû à plusieurs facteurs. Tout d’abord à la présence de gaz prisonniers soit dans l'estomac (dû à l’absorption d’air, trouble appelé aérophagie), soit dans les intestins (météorisme).

 

Le ballonnement découle le plus souvent d'un problème alimentaire et principalement d'un excès de consommation d’aliments fermentescibles surtout celui du sucre blanc. 

 

 

 

 

 

 

Anatomie digestive

 

La digestion des aliments commence dans la bouche grâce à la salive qui contient une enzyme salivaire débutant la dégradation des aliments. Les aliments continuent à être scindés dans l'estomac par le biais de plusieurs types d’enzymes digestives. Une fois leur dégradation terminée, ils sont émulsifiés par la bile et le suc pancréatique au niveau du duodénum puis commence leur assimilation dans l’intestin grêle pour y être dirigés vers la circulation sanguine. 

 

Les aliments non absorbés dans l’intestin grêle continuent leur chemin vers le côlon (gros intestin) afin que celui-ci puisse y extraire l’eau et les sels minéraux restants. Et c’est à ce moment là que se forment les gaz, par un processus tout à fait normal grâce à la flore bactérienne. Les deux principaux gaz produits sont l'hydrogène et le méthane. 

 

 

Qu’est ce que la flore bactérienne ?

 

La flore bactérienne désigne l'ensemble des bactéries nécessaires à chaque organisme. Les bactéries se situent dans le côlon en quantité effleurant le chiffre de 100.000 milliards. 

 

Ces bactéries sont indispensables pour la bonne digestion des aliments et synthétisent de très nombreuses molécules nécessaires à la vie telle que la coagulation sanguine ainsi que certaines vitamines (dont la vitamine K). 

 

Cependant lorsqu’elles ont été malmenées par la prise d’antibiotiques, de laxatifs ou tout autre élément les détruisant (le stress par exemple), la prise de probiotiques (bactéries vivantes) s’avère nécessaire. Cette prise se fera soit sous forme de poudre à mélanger à de l’eau soit sous forme de gélule. Les probiotiques les plus communs sont des ferments du lait appelés Bifidobacterium, Lactobacillus et Streptococcus.

 

 

Qu’est ce qui génère alors les ballonnements ?

 

C’est l'accumulation de gaz intestinaux qui est habituellement responsable du ballonnement (augmentation du volume de l'abdomen appelé météorisme) et de la flatulence (expulsion des gaz par l'anus). Cette accumulation se forme soit par un excès alimentaires dû à la consommation des aliments fermentescibles, soit par une constipation chronique ou passagère, soit par une occlusion intestinale qui empêche les gaz de s’échapper naturellement. 

 

Les aliments fermentescibles serviront de matériel de base pour la fabrication de ces gaz lorsqu’ils atteindront le côlon car ne pouvant être digérés par l'estomac faute d'enzymes nécessaires à leur assimilation. Les bactéries gourmandes de ces substances généralement sucrées produiront les différents gaz qui seront expulsés par le rectum (flatulences). D’où l’intérêt en cas de ballonnements de réduire voir de supprimer de l’alimentation tout produit alimentaire fermentescible.

 

L’aérophagie (étymologiquement ‘manger de l’air’) quant à elle provoque des éructations (les rôts).  C’est de l’air qui provient de l’estomac et non les gaz qui remontent des intestins car le pylore (valvule fermant l’orifice inférieur de l’estomac) empêche ces gaz de remonter. Bien qu’il puisse s’agir également d’un phénomène normal passager et n’ayant aucun caractère nocif, il ne faut qu’il devienne gênant pour l’individu..... et son entourage ! 

 

Il est également important de noter qu’un relâchement de la ceinture abdominale (muscles abdominaux faibles) favorise la distension des intestins. 

 

La reprise d’exercices musculaires des abdominaux favorisera ce maintient naturel. 

 

 

Qui sont les personnes à risque ?

 

Ce phénomène étant un phénomène tout à fait normal et physiologique, il n’y a pas vraiment de personnes plus ou moins prédisposées à ce type de problème. Cependant certains facteurs peuvent en augmenter la fréquence et l’intensité, tels que :

  • La constipation : Le côlon ne pouvant se vider, le processus de fermentation est augmenté et les gaz ne peuvant s’échapper naturellement, remontent dans les intestins, provoquant ainsi douleurs, spasmes et ballonnements.

  • Eviter au maximum les aliments fermentescibles 

  • Intolérance au lactose ; certaines personnes souffrent d’un déficit en lactase (enzyme dégradant le lait). Le lactose se retrouve non digéré 

  • dans le gros intestin et y fermente donc davantage. Eviter donc toutes préparations à base de lait, sauces, crèmes, etc.

  • Certaines maladies des intestins peuvent provoquer des ballonnements, comme par exemple la maladie de Crohn, la diverticulose, l’intestin irritable, sténoses intestinales (rétrécissement).

  • Eviter les repas copieux et l'alcool: après un repas copieux et gras, le travail de l’intestin peut se trouver ralenti et la digestion devenir difficile et douloureuse. Ces sensations de gonflement peuvent alors se faire ressentir et on parlera alors d’aérogastrie. 

  • Enfin évitez la nervosité, le stress, des repas trop vite avalés peuvent également expliquer les ballonnements. 

     

 

Comment remédier à ces problèmes désagréables ?

 

1.   Recoloniser la flore intestinale par la prise de probiotiques

2.   Eliminer au maximum les aliments fermentescibles

3.   Eliminer le problème de constipation si présent

4.   Prise de remèdes naturels à base de plante

 

1. Recoloniser la flore intestinale par la prise de probiotiques

 

Il y a toute une gamme de probiotiques sur le marché, allant des yaourts au petits pots spécialement conçus contenant des bactéries vivantes. Cependant ceux-ci ne contiennent pas un nombre suffisants de bactéries et ne sont insuffisants en cas de trouble chronique. 

 

En pharmacie les probiotiques sont vendus soit sous forme de poudre à mélanger dans l’eau soit sous forme de gélules. Préférez celles-ci car elles permettront aux bactéries d’arriver saines et sauves dans les intestins avant de se faire détruire par les acides de l’estomac. 

 

La prise de ces bactéries devra de toute façon se faire avant un repas, une seule fois par jour. Ces bactéries portent le nom de Lactobacillus(bifidus, caucasus, bulgarus, etc.) et de Bifidobacterium (bifidum, breve, longum, etc.)

 

Ces probiotiques sont achetés en pharmacie et permettront ainsi de : 

 

• Améliorer la qualité du système immunitaire

• Diminuer voir supprimer les allergies alimentaires

• Contribuer à faire baisser le cholestérol

• Diminuer voir supprimer les problèmes ORL répétitifs (otites, rhinites)

• Participer au bon fonctionnement de l'intestin

• S’opposer à la prolifération de certaines levures provoquant des mycoses (Candida albicans)

• Synthétiser les vitamines du groupe B et la vitamine K

 

Les éléments ci-dessous listés diminuent l’assimilation des probiotiques et affaiblissent la flore intestinale. 

 

La liste est non-exhaustive : 

  • Alcool

  • Aliments dénaturés

  • Antibiotiques

  • Antibiotiques rajoutés dans la nourriture des animaux d’élevage (viande, le poisson, le lait, etc.)

  • Boissons gazeuses 

  • Caféine

  • Médicaments (anti-inflammatoires, médicaments contre les ulcères, chimiothérapie et radiothérapie).

  • Pilule contraceptive

  • Sucre blanc, farines blanches.

 

Si vous souffrez des problèmes de santé listés ci-dessous, il serait souhaitable de recoloniser le milieu interne par ces probiotiques (veuillez toujours à consulter votre médecin ou pharmacien en cas de doute):

  • Allergies

  • Arthrite rhumatoïde,

  • Arthrite,

  • Candida albicans,

  • Côlon irritable,

  • Diarrhée des voyageurs (en prévention),

  • Infections (intestinales, vaginales, de la vessie),

  • Prise d'antibiotique ou d'anti-inflammatoire,

  • Problèmes de peau (en autre acné et eczéma)

 

2. Eliminer au maximum les aliments fermentescibles

 

Certains aliments auront tendance à provoquer des ballonnements car dégradés par les bactéries de l'intestin et donc gazogènes. 

 

En voici une liste non exhaustive : 

 

Les crudités, la famille des choux, le navet, le brocoli, le poivron, l'oignon, le maïs, la choucroute, les pois secs, les fèves sèches, les lentilles, les prunes, les pruneaux, la famille des melons, l'ananas, l'avocat, la pomme crue, saucisses, boissons gazeuses, bière, vin, alcool et ne l'oublions pas le chewing-gum !

 

Il n’est pas nécessaire de bannir ces aliments si vous aimez les manger, mais simplement d’en limiter la consommation au maximum si vous y êtes sensible.

 

 

3. Eliminer le problème de constipation si présent

 

Eviter au maximum les laxatifs car ils affaiblissent les intestins les rendant fainéants. Préconisez les graines de lin, le sirop de sureau et éviter le charbon végétal qui risquerait d’aggraver le trouble de stase.

 

 

4. Prise de remèdes à base de plantes

 

En plus de ces petits conseils prévention, certaines plantes médicinales peuvent aider à résoudre les problèmes de ballonnement.

 

L’angélique

 

Douée d’excellentes propriétés antispasmodiques, elle agît sur les colites en calmant efficacement les spasmes intestinaux et les douleurs. 

 

L’angélique possède des propriétés cholagogue cela veut dire qu’elle favorise l’écoulement de la bile et facilite ainsi la digestion. Elle évite la formation des gaz intestinaux et soigne l’aérophagie et les ballonnements. 

 

Préférer cette plante sous forme de gélules de racine d'anglélique mais elle existe aussi sous forme d’extrait fluide, de teinture mère ou sous forme d’huile essentielle (deux gouttes à mettre sur un comprimé neutre).

 

Le fenouil

 

Le fenouil est une très bonne plante pour tout problème digestif et possède des vertus eupeptiques (facilitant la digestion) qui aident à la digestion et diminuent les ballonnements, aérophagie, aérocolie. 

 

Les graines de fenouil se prennent très facilement en tisane. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

© Fotolia.com Photographes par ordre chronologique : Leschapouilles - Agnieszka Steinhagen - Sebastian Kaulitzki - Andrea Rankovic - Iryna Kurhan - Forca - Roman Sigaev - Gramper - Hon -

Photos deux plantes: « Angelica archangelica - Medizinal-Pflanzen-158 » par Franz Eugen Köhler,

« Foeniculum vulgare » par Taken by Carsten Niehaus 

 

Please reload

Articles en ligne

Parabènes, prédisposent-ils aux cancers ?

04.05.2015

1/10
Please reload

Les derniers articles

22.09.2015

Please reload

Recherche par mot clé
Please reload