Les noeuds émotionnels

Qu'est ce qu'un noeud émotionnel ?

Un nœud émotionnel peut être représenté comme une situation non résolue et non acceptée dans le passé qui génère dans le présent ces mêmes émotions liées à cette première situation vécue de par le passé.


Ainsi il conditionne et influence le présent, ainsi que le futur du patient, et génère des émotions douloureuses comme l’incompréhension et le refus de la situation, la tristesse, la colère, l'agressivité, etc.

Ces émotions, si elles ne peuvent être vécues et exprimées (comme la tristesse et la colère par exemple, qui sont des réactions normales et naturelles), celles-ci se transforment en émotions refoulées et peuvent devenir des vraies bombes à retardement qu’il est nécessaire de désamorcer le plus rapidement possible, faute de les voir se figer.


Ces bulles (ou émotions) qui remontent à la surface du conscient (pointe de l'iceberg) sont perçues par le patient et donc exprimées (sentiment de rejet, culpabilité, tristesse, etc.). Cependant le patient n'est pas toujours conscient des événements qui ont provoqués ces émotions. D'où l'importance du travail thérapeutique qui consiste à aider le patient à résoudre l'origine des problèmes car la problématique que présente certains patients est tellement imbriquée, nouée, entremêlée qu’elle est, non seulement difficile à définir en quelques mots, mais surtout quasiment impossible à défaire en une seule séance.



Comment savoir si un nœud émotionnel a été dénoué ?


Ce nœud se dénouera soit durant la séance avec l’Émotion ressurgissant du passé (larmes, sanglots) soit durant les jours qui suivent la séance. Cette post-réaction donne l’impression qu’un missile nucléaire a touché sa cible au fond de l'océan mais que celle-ci prend un certain temps avant de remonter à la surface.


Il est donc important que le thérapeute puisse aviser le patient qu’il risque d’avoir une réaction après la séance mais devra la considérer comme un phénomène normal (mais pas obligatoire). Le patient ne devra donc pas être surpris de ressentir une émotion sensée avoir été résolue.



Comment détecter un noeud émotionnel ?


Il s’agit d’un nœud émotionnel lorsqu’un patient parle de son problème en se faisant envahir par l'émotion. À ce sujet, il est important que chaque thérapeute puisse avoir une boîte de mouchoirs jetables sous la main, c’est toujours très utile (voire nécessaire) selon les circonstances.


Cette émotion indiquera clairement que le nœud du problème est touché, je ne dis pas résolu mais simplement touché. Et c’est presque là que doit s’arrêter le questionnement avec le conscient du patient dont le rôle est d’être analytique et logique. Ce dernier essayera de masquer ce trouble qui monte en lui, tentera de lui donner toutes les bonnes excuses pour qu’il ne puisse pas exister et essayera de le refouler, mais voilà, il existe bel et bien et se manifeste à sa manière comme découvert et mis à nu.


Bon nombre de patients se sentent gênés de pleurer et de ressentir des émotions, comme s’ils ne se permettaient pas de les exprimer. J’imagine toujours le subconscient du patient essayant désespérément d’attirer mon attention lorsque le conscient me dit « Moi pleurer ? Non, non tout va bien ! »


Le thérapeute et le patient doivent alors trouver les mots justes afin de nommer cette émotion qui resurgit du passé et essayer d’y rattacher d’autres émotions identiques ressenties à d’autres occasions dans ce passé. Plus une émotion est ressentie et retrouvée durant la vie du patient, plus le patient se rapproche du nœud du problème initial.



Comment dénouer ces noeuds émotionnels ?


J'ai coutume de dire que le meilleur chirurgien au monde, ne peut s'oppérer l'appendice tout seul. L'hypnose thérapeutique pourra vraiment aider une personne en souffrance.



Images : © Fotolia.fr Danimage/spirale bleue - Lanternier/Clémente Iceberg

#noeudémotionnel #tristesse #colère #dépression

Articles en ligne
Les derniers articles
Recherche par mot clé
Pas encore de mots-clés.

© 2015 by  Proudly created with Wix.com