ADN et stress

Première confirmation de la théorie des traumatismes trangénérationnels par l'ADN et l'épigénétique Université de Genève- Reportage TSR.ch du 29 janvier 2012


Il n’en fallait pas plus pour que les chercheurs de l’université de Genève trouvent le gène du stress et y associent que le stress vécus par des parents et/ou grands-parents se répercute sur le gène du stress de leurs petits-enfants.

Cliquez sur l'image pour lancer la vidéo (2mn30)

Mots-clés :

Articles en ligne
Les derniers articles