L'hypertension artérielle : le mal silencieux

Qu'est-ce que la tension artérielle ?


La pression sanguine (ou artérielle) est la force exercée par le sang sur les parois des artères. Cette force permet au sang de circuler à travers tous les organes.


Cette force exercée contre les vaisseaux sanguins est obtenue par la mesure de deux données. La pression systolique (contraction) et la pression diastolique (relâchement).


L'hypertension artérielle est définie comme étant une pression artérielle augmentée de manière chronique et caractérisée par une trop forte pression sanguine systolique sur les parois artérielles.


Lors de la pression diastolique (minimale) le cœur est en relâchement et se remplit par :

  • du sang chargé de gaz carbonique (de couleur bleue) provenant de la circulation veineuse.

  • du sang artériel chargé d’oxygène (de couleur rouge) en provenance des poumons chargé lors de l’inspiration.


Lors de la pression systolique (maximale) le cœur est en contraction et envoi le sang :

  • veineux chargé de gaz carbonique en direction des poumons pour qu’il puisse être libéré lors de l’expiration.

  • artériel chargé d’oxygène (de couleur rouge) provenant des poumons chargé lors de l’inspiration en direction de la circulation artérielle.

L'hypertension artérielle


L’hypertension est un phénomène physiologique normal (en cas de stress par exemple) si celle-ci est de courte durée.


Cependant si ce phénomène perdure dans le temps et si la tension reste élevée même au repos, on parle d’hypertension artérielle.


Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), l'hypertension artérielle se chiffre à une tension systolique (TS) égale ou plus grande à 160 mmHg et à une tension diastolique (TD) égale ou plus grande à 95 mmHg. Elle atteindrait 30 % des hommes et 50 % des femmes âgés de 65 à 75 ans, en général dû à un phénomène normal de rigidité des artères nommé artériosclérose ou au phénomène de l'athérosclérose.


Cependant les cas d’hypertension des sujets jeunes est en perpétuelle augmentation dû, la plupart du temps, à un rythme de vie continuellement sous stress et aux mauvais habitudes alimentaires.


Comme l'hypertension artérielle est généralement asymptomatique (sans symptômes), un nombre important de ces hypertendus ignorent leur maladie - et c'est la raison pour laquelle on la surnomme souvent le « mal silencieux » en raison de ses graves conséquences à long terme.


Bien souvent, l'hypertension est découverte par hasard lors d'un examen de routine. Il s'avère donc important de faire mesurer sa tension artérielle au moins une fois par année afin d'obtenir un avis médical le plus rapidement possible.



Hypertension primaire ou secondaire ?


Dans près de 90 % des cas, l'hypertension est primaire, c'est-à-dire qu'elle n'a aucune cause organique décelable.


Dans les 10% des cas restant, elle est dite secondaire, c'est-à-dire qu'elle résulte de pathologies diverses comme une maladie rénale (insuffisance rénale, pyélonéphrite), un trouble endocrinien ou vasculaire (artériosclérose).


Une femme enceinte peut rencontrer des épisode d'hypertension tout comme la prise de certains médicaments (comme des anti-inflammatoires ou des vaporisateurs nasaux vasoconstricteurs) ou encore de l'ingestion en grande quantité de réglisse.



Comment savoir s'il s'agit une HTA primaire ou secondaire ?


Seul un bilan médical pourra définir de quelle type d’hypertension il s’agit. C’est pour cette raison qu’il est impératif de procéder à un examen médical.



Quels sont les symptômes ?

L'hypertension est généralement asymptomatique c'est-à-dire sans symptômes. Toutefois, une pression sanguine très forte peut occasionner les symptômes suivants :

  • angine de poitrine (risque d'infractus);

  • confusion ou somnolence;

  • engourdissements ou fourmillements dans les pieds et les mains

  • maux de tête accompagnés de fatigue (ces maux de tête sont localisés à la nuque et se manifestent très tôt le matin);

  • palpitations;

  • saignements de nez;

  • vertiges ou bourdonnements d'oreilles;

  • déséquilibre en position debout ou à la marche,

  • difficultés respiratoires;

  • pertes de mémoire;

  • troubles de la vue;


Les mesures chez l'adulte


Ce tableau de niveaux de tension artérielle s'applique aux personnes (de 18 ans et plus) qui ne prennent pas de médicaments pour soigner l'hypertension et qui ne souffrent pas d'une maladie.


En règle général, la pression diastolique est calculée en se basant sur la pression systolique divisée par deux et augmentée de 10.


Conséquences à long terme : que risque-t-elle de provoquer ?


Une pression artérielle trop élevée exige que le cœur pompe plus fort (pour que tous les organes puissent être irrigués par le sang), ce qui entraîne le grossissement du cœur gauche tout en le rendant moins efficace.


Une pression sanguine élevée augmente aussi les risques d'un accident vasculaire cérébral à cause d'un blocage accéléré ou de la rupture d'une artère alimentant le cerveau. Dans les deux cas, il y a destruction du tissu cérébral.


Les vaisseaux sanguins des reins peuvent également être durement touchés par l'hypertension. Le rétrécissement ou la rupture de petits vaisseaux sanguins des reins peut éventuellement conduire à une insuffisance rénale, soit une moins bonne performance des reins à filtrer les déchets du sang.


Depuis peu, une étude d'envergure appelée DASH - Dietary Approaches to Stop Hypertension - a démontré que le fait de manger les bons aliments (plus de fruits et légumes, des produits céréaliers à grains entiers, des produits laitiers écrémés et des viandes maigres) est aussi efficace que le fait de prendre un médicament anti-hypertensif !



Qu'est-ce qui peut augmenter une tension artérielle ?


Plusieurs facteurs de risque sont connus :

  • alimentation riche en sel et en matières grasses;

  • consommation élevée d'alcool (plus de trois consommations par jour);

  • grossesse qui élève temporairement la TA;

  • obésité;

  • sédentarité;

  • stress;

  • tabagisme (un facteur de risque élevé);

  • usage de contraceptifs oraux;


Note. La consommation de réglisse ou de produits à base de réglisse, comme le pastis non alcoolisé par exemple, peut aussi contribuer à augmenter la tension artérielle.



Peut-on prévenir ou traiter une HTA primaire ?


Oui ! Prévenir vaut mieux que guérir ! La mesure de votre tension artérielle devrait être faite au moins une fois par année par un médecin (au moment de votre examen médical périodique).




Photos par ordre d'apparition © Fotolia.com / Peter Girling / Suprijono Suharjoto

#hypertension #HTA

Articles en ligne
Les derniers articles
Recherche par mot clé
Pas encore de mots-clés.

© 2015 by  Proudly created with Wix.com