Les supplémentations en vitamines dans les aliments : les alicaments


La nouvelle mode alimentaire des "alicaments" (vitamines mélangées à l'alimentation de base) fait que les rayons des supermarchés regorgent de produits industriels "enrichis" artificiellement : Jus de fruits, céréales de petit-déjeuner, produits laitiers, yaourts, etc.



Les supplémentations en vitamines dans les aliments : bénéfiques ou nocifs ?


Des chercheurs de l'institut des Sciences et industries du vivant et de l'environnement (www.agroparistech.fr) mettent en garde les consommateurs qu’une supplémentation artificielle en vitamines ou minéraux ne peut pas procurer, notamment aux enfants et adolescents, les bienfaits d’une alimentation naturelle et peut, dans le pire des cas, même être nocive.


C’est ce qui se produit avec la vitamine C prévient la chercheuse française Inès Birlouez-Aragon, chercheur à l'Institut national agronomique de Paris Grignon « Les divers procédés de stérilisation, cuisson-extrusion, conservation, entraînent une dégradation de la vitamine C, qui contribue alors activement à la formation de produits indésirables, nommés glycotoxines. »


Ces glycotoxines sont connues pour accélérer le vieillissement et aggraver l’inflammation chez les diabétiques. En se combinant avec les protéines, ces molécules chimiques entraînent des réactions dites « de Maillard », ce qui peut contribuer aussi, dans le contexte d’une alimentation de type industriel, à un vieillissement vasculaire ou une insuffisance rénale.


« Nous recommandons » conclut la scientifique « de consommer la vitamine C sous forme naturelle contenue dans les fruits et les légumes frais. »


Affaire à suivre !



© Fotolia.com Ursule

#supplémentations #vitamines #alicaments

Articles en ligne
Les derniers articles
Recherche par mot clé
Pas encore de mots-clés.

© 2015 by  Proudly created with Wix.com