L'aspartame provoquerait-elle cancer et prématurité des naissances ?


L’aspartame n’a décidément pas le vent en poupe et parmi ces multitudes études et contre études (généralement demandées par les fabricants d’agro-alimentaires), il est difficile pour nous, simples consommateurs, de se faire une idée sur la dangerosité ou non de l’aspartame. Cependant le Parlement européen désire, d’ici trois ans, inscrire un avertissement destiné aux femmes enceintes sur les produits contenant de l'aspartame.


Cette demande d’avertissement fait suite à une étude danoise faite auprès de 60'000 femmes enceintes. Selon cette étude il y aurait une augmentation importante des naissances prématurées pour les femmes qui consommeraient cet édulcorant.


Résumé de cette étude en anglais, cliquez sur ce lien : Résumé


Deux autres études viennent étayer les risques pour la santé de l’aspartame sur les rats de laboratoire. En début d’année 2011 une étude du chercheur italien Morando Soffritti, de l'Institut Ramazzini de recherche en cancérologie environnementale publiée dans la revue médicale «American Journal of industrial medicine» est venue corroborer ces résultats de dangerosité. Elle y révèle que l'aspartame élève les risques de cancers du foie et du poumon chez 240 souris mâles exposées de la gestation à la mort. En revanche, étrangement, ces risques n'augmentent apparemment pas chez les femelles.


Résumé de cette étude en anglais, cliquez sur ce lien : Résumé



La guerre industrielle est-elle déclarée ?


Fin 2009, l'EFSA (European Food Safety Authority), évaluant les additifs alimentaires pour les pays européens a contre-attaqué à cette étude du Dr. Soffriti et a contesté la méthodologie des études antérieures conduites par ce laboratoire en estimant que rien n'indiquait "un quelconque potentiel génotoxique (1) ou carcinogène" après exposition in utero. (1) nda : modifiant les gènes


Dossier aspartame sur EFSA, cliquez sur ce lien : Dossier


Au contraire, pour le RES (Réseau Environnement Santé), ces critiques ne sont pas fondées et les résultats des analyses restent introuvables !

Cliquez sur ce lien pour lire cet article : Article


Suite à ces différentes polémique, en mai 2011 l’EFSA indique qu’elle réalisera une évaluation complète sur les risques de l’aspartame.

Cliquez sur ce lien pour lire cet article : Article


Les fabricants d’agroalimentaire utilisant l’aspartame (la majorité des produits sucrants) ont encore du temps devant eux : l'avertissement destiné aux femmes enceintes ne devrait pas apparaître sur les emballages avant trois ans et les nombreuses études et contre études ne font que semer le doute dans l'esprit du consommateur qui est généralement, convaincu que ce qu'il trouve dans son assiette ne doit pas être si mauvais que ça.


Nous devons, nous consommateurs, en toute connaissance des choses, être à même de juger si nous devons consommer ou non des produits contenant de l’aspartame.


Nous sommes les seuls responsables de notre santé.


A nous de choisir.




Image © Scanrail - Fotolia.com


#aspartame #prématurité #cancer #colas

Articles en ligne
Les derniers articles
Recherche par mot clé
Pas encore de mots-clés.

© 2015 by  Proudly created with Wix.com