© 2015 by  Proudly created with Wix.com

Parabènes, prédisposent-ils aux cancers ?

 

Qu’est ce que les parabènes ?

 

Les parabènes sont des molécules naturelles ou chimiques utilisées comme agents conservateurs grâce à leurs propriétés antibactériennes et antifongiques. Par conséquent, on les retrouve dans la majorité des produits cosmétiques (shampoings, savons, crèmes, gels nettoyant, etc.), dans les aliments (E214, E216, E218) et dans les médicaments (plus de 400 recensés).

 

Tout pourrait aller dans le meilleur des mondes si une étude en 2004 n’avait pas révélé la présence de cette substance dans une biopsie d’un cancer du sein (1). A partir de là, études et contre-études ont été menées afin de condamner ou sauver cette molécule si rentable aux industries pharmaceutiques, alimentaires et, ne les oublions pas, cosmétiques.

 

(1) Philippa Darbre, Measurement of paraben concentrations in human breast tissue at serial locations across the breast from axilla to sternum (cliquez sur ce lien pour avoir accès au résume en anglais)

 

Il est cependant intéressant de constater que depuis peu la balance aurait tendance à pencher sur le côté nocif de cette substance car différentes études sembleraient prouver que les parabènes agiraient comme des modificateurs hormonaux pouvant induire des infertilités voir des tumeurs œstrogéno-dépendantes comme, par exemple, le cancer du sein et de l’utérus.

 

 

Crèmes solaires : Lisez les étiquettes !

 

Deux études démontrent que le méthylparabène appliqué sur la peau accélère le vieillissement cutané et augmente les dommages subis par l'ADN si la peau est exposée au Soleil. Pour une crème solaire c'est le combe ! (1) (2)

 

(1) O.H. et al. Methylparaben potentiates UV-induced damage of skin keratinocytes, ScienceDirect, Toxicology, Volume 227, Issues 1-2, 3 octobre 2006, pages 62-72

 

(2) Y.o. et al. Combined Activation of Methyl Paraben by Light Irradiation and Esterase Metabolism toward Oxidative DNA Damage, Chem. Res. Toxicol., 26 juillet 2008, 21 (8), pp 1594–1599

 

 

Comment lire une étiquette ?

 

Les dérivés du parabène sont listés ci-dessous.  Pas besoin de les apprendre par cœur, retenez simplement le mot parabène:

  • l'éthylparabène (E214)

  • le propylparabène (E216) (c'est le parabène le plus utilisé dans les médicaments et suspecté de présenter un risque pour la fertilité)

  • le méthylparabène  (E218)

  • l'isopropylparabènele

  • le butylparabène

  • l'isobutylparabène

  • le benzylparabène

L’Afssaps (l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé) a commandé un rapport co-financé à hauteur de 80% par 6 laboratoires pharmaceutiques (je laisse le lecteur se faire une opinion personnelle sur ces derniers mots) et est prévu pour novembre 2011 (malheureusement toujours pas accessible en mars 2012 et l’Afssaps n'a, à ce jour, pas répondu à ma requête). Cette étude est menée par un organisme de recherche indépendant et permettra de répondre à la question d'un risque sur la fertilité masculine lors d'une exposition durant l'enfance (1). Les autres pays de l’Union européenne et l'agence européenne du médicament sont en attente de ces résultats pour statuer plus avant !

 

(1) nda : quand je vous disais que nous étions des cobbayes

 

 

Est-ce que les parabènes sont toxiques ?

 

De part leur utilisation courante et journalière, les parabènes sont soit ingérés par la nourriture soit pénètrent dans la peau via crèmes, dentifrices, médicaments, gels, etc. et apportent donc des risques accrus sur la santé. Donc prudence ! et comme le dit le proverbe « Dans le doute, abstiens-toi ! »

 

 

Y a-t-il une alternative aux parabènes ?

 

Oui ! la gamme Weleda pour ne pas la nommer (et sûrement bien d’autres) n’utilise pas de parabènes dans ses produits, c’est donc possible. A nous, consommateurs, de savoir lire les étiquettes et choisir en connaissance de cause. La vitamine E ainsi que les huiles essentielles apportent une excellente alternative aux parabènes. Cependant les industries pharmaceutiques, alimentaires et cosmétiques attendent des preuves formelles avant de changer leur méthode de conservation. Cependant, voyant que les consommateurs se dirigent vers des produits ne contenant pas de BPA, ces industriels commencent à proposer des produits n’en contenant pas. Ne soyons pas dupe, ils ne le font pas pour notre santé (ils l’auraient déjà fait depuis 2004) mais pour le bien de leurs actionnaires. 

 

Soyons maître de notre santé !

 

 

 

Image © Grafvision - Fotolia.com

Please reload

Articles en ligne

Parabènes, prédisposent-ils aux cancers ?

04.05.2015

1/10
Please reload

Les derniers articles

22.09.2015

Please reload

Recherche par mot clé
Please reload