© 2015 by  Proudly created with Wix.com

Les agents infectieux

En médecine, le terme germe désigne des cellules simples, indifférenciées, capable de provoquer des infections et des maladies. Ils sont également appelés "microbes" ou "micro-organismes". 

 

Une infection est donc provoquée par une invasion des tissus de l’organisme par des micro-organismes puis par leur prolifération au sein de ces mêmes tissus. Si ces micro-organismes ne produisent aucune manifestation clinique, l'infection est dite asymptomatique c’est-à-dire sans symptômes apparents. Cependant asymptomatique ne signifie pas nécessairement inoffensif : certains états asymptomatiques peuvent provoquer des lésions sévères à court ou moyen terme.

 

Chaque micro-organisme va avoir son propre degré de dangerosité et de contagiosité tout comme la gravité de la maladie qu’il aura véhiculé. 

 

Ces micro-organismes peuvent être transmis par voie aérienne (conduit d’aération par exemple), par voie orale (contenus dans les gouttelettes de salive comme le virus d’Epstein Bar/mononucléose), par contact direct (transmission des champignons cutanés candida albicans pas poignée de mains, poignée de porte, habit/draps souillés, etc.), par voie sanguine (seringues infectées par le virus de l’hépatite, etc.) ou par voie sexuelle (virus du sida, syphilis, etc.)

 

Les micro-organismes suivants peuvent être à l'origine de maladies : les bactéries, les virus, les champignons, les protozoaires et les rickettsies, les chlamydia, les mycoplasmes et les parasites. 

 

En voici une courte description pour chacun d’eux.

 

 

Les bactéries 

 

Les bactéries sont très largement représentées sur terre. Elles peuvent coloniser le sol mais se retrouvent très largement dans les eaux : douces, mers, eaux saumâtres et même dans les profondeurs océaniques. Elles se retrouvent également dans l’air, mais surtout sur la peau et dans les intestins des animaux qui sont des portes sains. Chez l'Homme, il a été calculé que 10 (puissance 12) bactéries colonisent la peau, 10 (puissance 10) bactéries colonisent la bouche et 10 (puissance 14) bactéries habitent dans l'intestin, ce qui fait qu'il y a dix fois plus de cellules bactériennes que de cellules humaines dans le corps humain.

 

La plupart de ces bactéries sont inoffensives ou bénéfiques pour l’organisme cependant il existe de nombreuses espèces pathogènes à l'origine de beaucoup de maladies infectieuses comme le choléra, la syphilis, la peste, l’anthrax, la tuberculose. 

 

Il est important de savoir que certaines bactéries peuvent être très utiles à l’Homme lors des processus de traitement des eaux usées, dans l’agro-alimentaire lors de la fabrication des yaourts ou du fromage et dans la production industrielle de nombreux composés chimiques.

 

 

Les champignons 

 

Ce sont des organismes monocellulaires légèrement plus grands que les bactéries. Ils prolifèrent en atmosphère humide et chaude. Il en existe plus de 100’000 espèces différentes.

 

Les variétés les plus courantes sont les moisissures, les levures et les champignons proprement dits. Certains sont inoffensifs, voire même bénéfiques (la pénicilline par exemple présente dans le roquefort colorant le fromage d’une substance bleue), d'autres sont pathogènes (candida albicans). Les spores libérées par les champignons pénètrent dans l'organisme soit par inhalation ou sont ingérées avec les aliments contaminés. La plupart de ces micro-organismes provoquent des infections qui touchent d'abord la peau ou les muqueuses puis qui se propagent dans d'autres régions de l'organisme. Hormis dans le cas des dermatophytes (les pieds d’athlète par exemple lors d’épidémies dans les piscines), les mycoses sont peu contagieuses.  

 

 

Les parasites 

 

Les parasites, également appelés protozoaires, forment une grande famille d’organismes mais sont beaucoup plus complexes que les bactéries. Indétectables à l’œil nu pour certains d’entre eux (les amibes ou les flagellés) d’autres peuvent mesurer près d’un mètre, pour le tænia par exemple. L’eau non traitée peut être contaminés par ces parasites et la seule désinfection ne suffit pas nécessairement à les éliminer tous car ils peuvent se trouver dans les aliments, la terre, l’eau ou à l’intérieur des insectes avant d’envahir l’organisme humain. Lorsqu’ils ont pénétré dans l’organisme humain, ils se logent dans les intestins mais restent inoffensifs pour la plupart d’entre eux; en revanche, il en existe une trentaine qui peuvent devenir pathogènes. Parmi ceux-ci, il convient de signaler les amibes responsables de l'amibiase et de la giardiase (infections intestinales provoquant une diarrhée), de la trichomonase (infection sexuellement transmissible), les maladies tropicales véhiculées par des insectes comme la malaria (paludisme) et la maladie du sommeil (trypanosomose ou mouche tsé-tsé).

 

La toxoplasmose est une maladie parasitaire, due à un protozoaire (Toxoplasma gondii), dont les signes sont variables et qui peut être responsable de malformations fœtales quand la maladie est contractée pendant la grossesse. 

 

Les parasites pluricellulaires sont également appelés métazoaires. Ils sont généralement de taille plus importante : c'est le cas par exemple du ténia (ver solitaire) qui est composé de plusieurs anneaux mais ils peuvent également avoir une forme cylindrique (ascaris, oxyures), ils vivent dans l'intestin mais également dans le sang, les bronches, les reins, le foie, le cerveau, etc…

 

L'homme se contamine par les parasites, et plus particulièrement les métazoaires, en mangeant les aliments contaminés. Ces parasites ont généralement la forme de kyste (dans une coque). On peut également être contaminé par l'intervention d'un insecte qui va transmettre le parasite jusque dans le sang, par l'intermédiaire d'une piqûre, ou encore le déposer sur la peau.   

 

 

Les rickettsies 

 

Les rickettsies sont une variété de micro-organisme devant leur nom à Howard Taylor Ricketts (1871-1910) ce sont des germes intermédiaires entre les virus et les bactéries. 

 

Les rickettsies sont transmis par les tiques, les poux et les acariens qui sont des porteurs sains et qui transmettent à l’homme ce micro-organisme en l’infectant. Ces derniers peuvent provoquer des épidémies meurtrières.

 

Les maladies engendrées par les rickettsies sont (liste non exhaustive) :

 

  • Typhus, comprenant le typhus exanthématique (typhus épidémique à poux ou typhus fever), autrefois à l’origine de pandémies dévastatrices, et le typhus murin (typhus endémique).

  • Fièvres boutonneuses, très nombreuses.

  • Typhus des broussailles (scrub typhus)

 

Les virus 

 

Les virus sont des micro-organismes de très petite taille, à peine visible au microscope qui ont la capacité de traverser des filtres que les cellules ont mis en place afin d’arrêter les bactéries. Ils pénètrent à l’intérieur des cellules et se nourrissent des éléments les constituants afin de se multiplier. Dans ce processus, la cellule hôte est détruite libérant ainsi les milliers de nouveaux virus dans l’organisme. Logeant pour la plupart d’entre eux à l’intérieur des cellules dans l’attente d’une prolifération, il est difficile de les tuer. Exemple avec le virus de l’herpès qui vit ad aeternam dans les cellules infectées. 

 

 

Les chlamydiae 

 

Les chlamydiae sont un groupe de micro-organismes dont la taille est intermédiaire entre celle des bactéries et des virus et présentent les mêmes caractéristiques pathogènes.

 

Ils sont responsables de nombreuses infections tels que les problèmes : génitaux (pouvant provoquer la stérilité), ganglionnaires (lymphoréticuloses bénignes), des muqueuses (urétrites), respiratoire (des psittacoses pulmonaires) et troubles oculaires (trachome voir cécité).

 

 

Les mycoplasmes

 

C’est un micro-organismes à la paroi molle se rapprochent des virus de par leur taille et leur capacité à pénétrer la cellule afin de la coloniser. 

 

Insensibles à la pénicilline ils envahissent autant les animaux que les plantes et sont à l’origine de pathologies variées telles que certaines pneumonies ou pathologies génitales et urinaires.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Texte : Lilyane Clémente, sources www.vulgaris-medical.com

 

Images par ordre d’apparition :

 

Image Yutaka Tsutsumi, M.D. Professor Department of Pathology Fujita Health University School of Medicine, Helicobacter pilori

Univ. S. Dahleb - Blida- 2008- Dpt Vétérinaire R.R TRIKI-YAMANI

Centers for Disease Control and Prevention, division du Département de la Santé et des Services sociaux des États-Unis

Université de Laval, Canada,http://www.cours.fse.ulaval.ca

André Karwath Aka

Graham Colm

Centers for Disease Control and Prevention's Public Health Image Library (PHIL), with identification number #3802.

Please reload

Articles en ligne

Parabènes, prédisposent-ils aux cancers ?

04.05.2015

1/10
Please reload

Les derniers articles

22.09.2015

Please reload

Recherche par mot clé
Please reload