© 2015 by  Proudly created with Wix.com

Quand la pensée déplace le curseur

De nombreuses équipes de chercheurs se penchent sur le développement d'interfaces cerveau-ordinateur. Mais ces interfaces, pour être efficaces ont nécessité jusqu’à présent la pose d’un implant dans la boîte crânienne des patients. Une nouvelle étape vient d’être franchie. Des chercheurs de l’université publique du département de la santé de New York ont mis au point une interface qui ne nécessite aucune de greffe de puces électroniques. 

 

Quatre patients, dont deux en chaise roulante, sont parvenus à déplacer le curseur d’une souris par leur simple pensée, grâce à un casque équipé de 64 électrodes qui enregistre leur électroencéphalogramme (en anglais cliquez ici)

 

Les chercheurs affirment que la qualité du dispositif est équivalente à celle des techniques invasives (chirurgicales), qui nécessitent une lourde opération. 

 

Le principe est simple: un logiciel informatique complexe filtre l’ensemble des signaux électriques du cerveau captés par le casque pour en extraire ceux, spécifiques, qui indiquent que la personne désire exécuter un mouvement. Il a fallu plusieurs semaines d’entraînement aux patients pour faire bouger le curseur de la souris. Les deux personnes paralysées ont cependant obtenu de meilleurs résultats. Peut-être parce qu’elles étaient davantage habituées à interagir avec une machine ou simplement plus motivées, ont suggéré les chercheurs

 

Loin des prouesses expérimentales qui permettront aux personnes paralysées de pouvoir vivre dans un monde qui les dépasse, cette découverte lance un autre débat tout aussi intéressant.... la pensée émet des ondes.

 

 

 

Image  © Fotolia.com Ktsdesign 

Please reload

Articles en ligne

Parabènes, prédisposent-ils aux cancers ?

04.05.2015

1/10
Please reload

Les derniers articles

22.09.2015

Please reload

Recherche par mot clé
Please reload