© 2015 by  Proudly created with Wix.com

L’argile, un remède de ‘bona fama’ (bonne réputation)

Les pouvoirs extraordinaires de la nature

 

L’argile est utilisée par l’homme depuis la nuit des temps. Socrate, Platon, Pline l’Ancien en parlaient déjà. Plus récemment le curé Kneip popularisa en Europe le cataplasme et les emplâtres à base d'argile et de vinaigre pour soulager les douleurs articulaires. Les médecins allemands durant la première guerre mondiale utilisèrent les vertus de l’argile pour soigner les cas de dysenterie qui décimaient l’armée allemande. 

De nos jours, l’argile est couramment proposée en soin car son prix est plus qu’abordable et permet d’élargir le champ thérapeutique (voir liste en bas d'article). Elle peut ainsi être prise par voie orale (attention bien suivre le mode d’emploi ci-dessous, ne pas boire l’argile, mais bien l’eau qui en possède les vertus) et en cataplasme sur la peau.

 

D’où provient l’argile ?

 

On la trouve généralement dans le sous-sol à un mètre de profondeur et emmagasine ainsi de nombreux minéraux issus de la terre, tels que : silice, aluminium, magnésium, calcium, fer, phosphore, sodium, potassium, cuivre, zinc, sélénium, cobalt, manganèse, de la chaux. 

 

Propriétés médicinales de l'argile 

 

L'argile possède un pouvoir absorbant (purifie et nettoie) et des vertus antiseptiques indéniables. L'argile absorbe toutes les impuretés, les substances toxiques, et les élimine en les neutralisant, tout en respectant la flore bactérienne lorsqu’elle est prise par voie orale. Elle consolide les tissus atteints et guérit les plaies et blessures.

 

Quels sont ses usages ?

 

Usage interne 

 

Préparer une eau d’argile (ne jamais boire l’argile mais bien son eau). Cette eau aura été préalablement bien mélangée à une petite quantité d’argile et laissée reposer toute une nuit dans un grand verre d’eau de 250 cl. Le matin, à jeun, boire l'eau, sans mélanger, en prenant soin de ne pas consommer l'argile déposée au fond du verre (idéalement boire avec une paille).

Précautions d'emploi : 


Au début de la cure, commencez par ¼ de c. à café et augmentez progressivement jusqu'à 1 c. à café. La cure se fait normalement sur 10 jours. Durant cette cure il ne faut pas consommer d'huiles qui risqueraient d’être emprisonnées par l’argile et former une glue avec niveau des intestins. S'il y a constipation, prendre une tisane laxative et augmenter la consommation d'eau. Au besoin réduire la quantité d'argile utilisée dans la préparation.

Usage externe : 


Ce sera sous forme de cataplasmes ou d'enveloppements que l'argile sera le plus souvent utilisée. 

Cataplasme : La préparation de la pâte constituant le cataplasme se fera idéalement avec de l'argile en poudre qui sera plus facilement mélangée à de l’eau la plus pure possible (éviter au maximum l'eau du robinet qui risque d’être très calcaire) jusqu’à l’obtention d’une pâte homogène. 

Mélanger au besoin quelques gouttes d’huiles essentielles (demander conseil à la pharmacie) afin de potentialiser le cataplasme. Le cataplasme aura une épaisseur de un à deux centimètres. Il doit avoir une taille suffisante pour couvrir la zone corporelle à traiter. 

Ne jamais couvrir de grande zone, traiter une zone à la fois. En général les cataplasmes sont utilisés pour des articulations ou des zones du visage.  Si la douleur persiste après quelques jours, n’hésitez pas à consulter un médecin pour un diagnostic plus précis. 

Le cataplasme peut-être placé soit en contact direct avec la peau, soit enveloppé dans un linge propre, une gaze ou des feuilles de papier tout usage. Laisser alors le cataplasme au minimum une heure puis nettoyer à l’eau tiède. Eviter le savon qui pourrait irriter la zone. Idéalement passer une crème nourrissante sur la peau.

Le cataplasme peut-être appliqué froid, tiède ou chaud cependant s’il s'agit de traiter une inflammation ou fièvre par exemple, l'argile sera appliquée froide. Pour traiter ou revitaliser un organe (foie, estomac, pancréas, cœur) on utilisera un cataplasme tiède ou chaud. Faire réchauffer l’argile au bain marie, ne jamais chauffer l’argile directement. 

Ne jamais réutiliser un cataplasme d'argile. Le jeter après utilisation. Par contre la pâte d'argile non utilisée, peut-être gardée et réutilisée. Si elle a séché, il suffit de rajouter de l'eau.

La compresse ou enveloppement : contient plus de liquide et moins d’argile ce qui peut compliquer quelque peu la pose. La compresse est alors imprégnée d’eau argileuse et placée directement sur la zone à traiter. 

 

Qualités et couleurs d'argile : 

Jaune, rouge, verte, blanche, grise ou même bleue, l’argile existe en différentes teintes mais toutes sont constituées principalement de silice (50 %) et d’alumine (14 %). Les différentes colorations sont dues aux minéraux qui entrent dans leur composition dans des proportions variables : fer, chaux, magnésie, oxydes alcalins, cuivre, calcium, phosphore...

Cependant les couleurs les plus courantes en thérapie sont l'argile blanche , la grise et la verte. Achetez-les en pharmacie ou magasin bio afin d’éviter des mélanges.  

L’argile blanche sera utilisée en usage interne, la grise et la verte enusage externe. 



Quelques usages courants de l’utilisation de l’argile

 

Voici, par ordre alphabétique les principales indications pour un traitement à base d'argile, avec des suggestions d’association avec d’autres produits naturels.

Ceci ne représente pas un traitement médical, veuillez vous référer à votre médecin ou pharmacien pour de plus amples informations.

Pour les indications à l’eau argileuse ou ‘eau d’argile’, veuillez vous référer à l’usage en début de texte. 

HE veut dire Huile essentielle

  • Abcès : Épais cataplasme mélangé avec de l’oignon cuit.

  • Acné : En lotion avec du jus de citron ou 8 gouttes d’Huiles essentielles de lavande.

  • Aérophagie : Large cataplasme sur le ventre. Le matin à jeun, boire un verre d’eau argileuse.

  • Aigreurs d’estomac : Le matin à jeun, boire un verre d’eau argileuse

  • Angine : Cataplasme sur la gorge et gargarismes à l’eau argileuse + du citron ou 8 gouttes d’arbre à thé ou de niaouli.

  • Aphtes : Bains de bouche et gargarismes à l’eau argileuse + 8 gouttes d’HE de thym.

  • Arthrose : Bains chauds avec de l’argile ou cataplasmes tièdes + 8 gouttes d’HE de cyprès.

  • Blessures : Larges cataplasmes à renouveler toutes les heures.

  • Brûlures : Laisser tremper le plus longtemps possible la partie atteinte dans l’eau argileuse. Attention la brûlure ne doit pas dépasser 10% du corps.

  • Brûlure d’estomac : eau argileuse à boire tous les matins pendant 10 jours (très efficace pour l'Helicobacter pilori)

  • Calculs rénaux : Boire un mélange jus de radis noir + eau argileuse. Mettre des cataplasmes chauds d’argile et de chou sur les reins.

  • Chalazion : Cataplasme + tisane de bleuet à laisser 20 minutes.

  • Cicatrices : Cataplasme épais d’argile et de chou. Laisser toute la nuit.

  • Constipation : Cataplasme épais d’argile + basilic (feuilles fraîches ou HE) sur le ventre.

  • Contusions : Cataplasme épais d’argile + 8 gouttes d’HE de genévrier.

  • Courbatures : Cataplasme épais d’argile + 8 gouttes d’HE de romarin.

  • Crampes : Bains chauds avec de l’argile ou cataplasmes tièdes + 8 gouttes d’HE de romarin.

  • Diabète : Le matin à jeun, boire un verre d’eau argileuse avec 4 gouttes d’HE de genièvre.

  • Eczéma : Eau argileuse en lotion + 12 gouttes d’HE de genévrier ou de géranium. Laisser au moins 1 heure avant de rincer.

  • Entorse : Cataplasme épais d’argile froide et de chou. Renouveler toutes les 2 heures.

  • Foie paresseux : Cataplasme très épais d’argile et de chou en feuille ou broyé. Laisser toute la nuit si possible.

  • Goutte : Bains chauds avec de l’argile ou cataplasmes tièdes + 8 gouttes d’HE de genièvre.

  • Grippe : Cataplasme d’argile sur le cou + 8 gouttes d’HE d’eucalyptus ou de niaouli. À garder toute la nuit.

  • Hémorroïdes : Cataplasme épais d’argile et de chou (ou d’oignon) broyé, à changer toutes les 2 heures.

  • Herpès : Le matin à jeun, boire un verre d’eau argileuse avec 8 gouttes d’HE de citron.

  • Cataplasme préparés à partir d’une décoction de buis.

  • Hypertension : Le matin à jeun, boire un verre d’eau argileuse préparé dans une décoction de feuille d’olivier.

  • Lumbago : Bains chauds avec de l’argile ou cataplasmes tièdes + 8 gouttes d’HE de romarin.

  • Jambes lourdes : Le matin à jeun, boire un verre d’eqau argileuse + 2 gouttes d’HE de cyprès. Cataplasmes d’argile + 16 gouttes d’HE de citron ou de menthe poivrée.

  • Migraines : Cataplasme d’argile + 16 gouttes d’HE d’eucalyptus ou de camomille ou de géranium en alternance sur la nuque et le front dès le début de la crise.

  • Mycoses : Cataplasme d’argile + 8 gouttes d’HE d’arbre à thé ou de niaouli.

  • Nausées : Cataplasme d’argile tiède + 8 gouttes d’HE de romarin à appliquer sur la région du foie.

  • Névralgies : Cataplasme d’argile + 16 gouttes d’HE d’eucalyptus ou de camomille ou de géranium en alternance sur la nuque et le front dès le début de la crise.

  • Ongle incarné : Cataplasme d’argile + 8 gouttes d’HE d’arbre à thé. Laisser la nuit.

  • Peau (problèmes de peau) : Cataplasme d’argile + 8 gouttes d’HE de géranium, de lavande ou d’arbre à thé.

  • Rhumatismes : Le matin à jeun, boire un verre d’eau argileuse avec le jus d’un oignon pressé. Bains chauds avec de l’argile ou cataplasmes tièdes + 16 gouttes d’HE de genièvre.

  • Toux : Gargarismes à l’eau argileuse + 4 gouttes d’HE de niaouli ou de ravensare + cataplasmes épais d’argile sur la gorge à changer toutes les 2 heures.

  • Varices : Cataplasme épais d’argile et de chou à changer toutes les 2 heures.

  • Verrues : Cataplasme épais d’argile + ail écrasé ou 8 gouttes d’HE de thym ou de vétiver.

  • Zona : Cataplasme d’argile + 16 gouttes d’HE de camomille. 

 

© Image Fotolia.fr Subbotina Anna


Liste des indications : http://www.univers-nature.com

 

Please reload

Articles en ligne

Parabènes, prédisposent-ils aux cancers ?

04.05.2015

1/10
Please reload

Les derniers articles

22.09.2015

Please reload

Recherche par mot clé
Please reload